Compte-rendu Comité Interministériel du Tourisme du 12 octobre 2020

mardi 13 octobre 2020

Ce matin s’est tenu le Comité Interministériel du Tourisme autour de Jean Castex, Premier ministre. Lors de cette réunion, 15 jours après la précédente où nous avions plaidé pour le maintien de l’activité des restaurants et des bars en zone d’alerte maximale, le Gouvernement a dépeint un contexte sanitaire de plus en plus dégradé en France et les services ont fait des projections alarmantes sur le nombre de décès lié au covid-19 d’ici la fin de l’année.

Dans mon intervention, j’ai rappelé avec toute la fougue que vous pouvez me connaître, que

• Notre profession n’a pas à être le bouc-émissaire de cette crise. Les décisions envers notre secteur sont injustes et n’ont pas d’efficacité car en décidant de restreindre nos activités ou de nous fermer, le Gouvernement ne fait que déplacer le problème.
• Notre profession est responsable en appliquant depuis plus de quatre mois un protocole sanitaire contraignant et nous avons accepté de le renforcer dans les zones d’alerte maximale car nous avons la priorité d’assurer la santé de nos clients et de nos salariés. Et une fois encore j’ai rappelé au Premier ministre de nous laisser travailler.
• La relance ne veut rien dire, aujourd’hui nous ne sommes que dans la survie. Nos entreprises n’ont aucune visibilité dans les mois à venir, je pense aux cafés, aux hôtels, aux brasseries, aux traiteurs ou pire aux discothèques totalement fermées depuis 7 mois et aux bars qui n’ont pas l’autorisation d’ouvrir dans les zones d’alerte maximale
• Notre profession ne demande qu’à rouvrir ou rester ouverte pour exercer notre métier.

Ce matin, le Premier ministre est revenu sur les aides annoncées la semaine dernière par Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance. A savoir :

• Le fonds de solidarité de 1 500 à 10 000 euros par mois avec un seuil du nombre de salariés relevé à 50. Pour bénéficier de ce fonds de solidarité il faut subir une fermeture administrative ou justifier d’une perte de 70 % de chiffres d’affaires
• L’activité partielle prise en charge par l’Etat à 100% jusqu’à la fin de l’année 2020 (voir circulaire UMIH du 8 octobre 2020)
• Les exonérations de charges sociales patronales pour les entreprises subissant une fermeture administrative ou une restriction d’horaire ou une perte de 50% de chiffre d’affaires jusqu’à ce que les mesures de restriction soient levées.
A cet inventaire j’ai répondu que la période d’exonération de charges de février à juin n’est pas suffisante compte tenu des difficultés. L’exonération des charges doit être poursuivie jusqu’à la fin de l’année 2020 minimum pour toutes les entreprises fermées ou pas. Nous aurons avec nous des députés et des sénateurs qui défendront cela dans le prochain projet loi de finances.

Pour le fonds de solidarité, il ne faut plus attendre ! Les modalités doivent être facilitées pour permettre aux entreprises de percevoir rapidement les aides dans leurs trésoreries. J’ai également présenté le dispositif « prêt de consolidation » pour permettre à nos entreprises de mieux répartir leurs remboursements en lissant et en regroupant. C’est à l’étude par le Gouvernement.

Mais j’ai aussi axé mes prises de parole sur 2 sujets qui n’avancent que trop lentement : les loyers et les assurances.

Sur les loyers, nous alertons depuis plusieurs mois sur la « bombe à retardement » que ce sujet représente pour nos entreprises. Nous avons fait des propositions en déposant des amendements dans les projets de loi de finances rectificatifs en juin et juillet ; ils ont tous été rejetés. Nous allons réitérer dans le projet de loi de finances 2021 nos demandes d’incitations fiscales pour annuler les loyers.

Ce matin le Gouvernement a enfin répondu partiellement à l’une de nos demandes (voir courrier envoyé le 20 juillet « Point sur les actions en faveur des loyers ») en déposant dans le projet de loi « Régime transitoire institué à la sortie de l'état d'urgence sanitaire » un amendement pour prolonger l'ordonnance du 25 mars 2020 qui permettait la suspension des poursuites des locataires pour non-paiement des loyers.


Sur les assurances qui continuent de faire la sourde oreille. Comme indiqué dans notre courrier du 6 octobre, l’UMIH lance une plateforme « contentieux assurances » unique et innovante pour mettre en place une action collective en ligne. La plateforme sera lancée par une conférence de presse et sera opérationnelle le 20 octobre.
J’ai également évoqué l’emploi et notre leitmotiv : « Former plutôt que licencier ». Nous devons à tout prix préserver l’emploi et préserver les compétences dans nos entreprises et pour cela intensifier la formation, en attendant la reprise.
Nous avons formulé la demande suivante : mettre autour de la table la branche, la DGEFP, l’opérateur de compétences AKTO, la transition Pro et Pôle Emploi pour articuler les moyens que peuvent mobiliser les uns et les autres dans l’intérêt des salariés, des apprentis et de nos entreprises.

Le Gouvernement nous donne peu de réponses précises car l’incertitude est toujours aussi grande face au virus. Le Président de la République fera une nouvelle allocution télévisée mercredi 14 octobre à 20h00. Et la mobilisation devant les établissements avec les salariés les vendredis à 11h45 doit se poursuivre ce vendredi 16 octobre. Ces actions pacifiques sur tout le territoire sont vues et saluées.
Nous vous savons fortement mobilisés sur le terrain auprès de vos entreprises et vous en remercions encore !
Que ce soit médiatisé ou pas, sachez que nous n’arrêtons pas de porter votre parole, vos revendications. Cela ne vous semble « jamais assez » et c’est normal car ce sont des centaines de milliers d’entreprises et d’emplois qui sont en jeu, mais soyez assurés de notre détermination sans faille.
Soyons forts et unis !

Très Cordialement,
Roland HEGUY
Président Confédéral
Hervé BECAM
Vice-Président Confédéral



ACTUALITÉS...

NOS PARTENAIRES
Rennes / avertissement / avertissement / hotel / restaurant / rupture conventionnelle / Bretagne / redaction des contrats de Travail
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à votre activité.               Fermer X